当前位置:首页 >> 英语 >>

styles


ETUDE DU STYLE En analysant le fond d'un extrait litté raire on doit en premier lieu pré ciser son style. D'aprè la maniè d'exposer les idé de dé s re es, crire les é nements on vé distingue le style narratif, le style descriptif, le dialogue, le monologue.

Style narratif L'é crivain se sert du style narratif pour exposer les év én e-

m e n t s qu'il dé crit. Le style narratif permet àl'auteur de mettre en relief l'idé e ma? tresse du ré de faire ressortir les traits typiques de ses personnages, de cit, raconter la vie d'une personne. Ce style pré sente l'encha? nement des faits dans leur succession chronologique. La forme temporelle la plus employé de ce style e est le passésimple. Ainsi en parlant des actions du hé principal et en introduisant le lecteur ros dans le milieu ou se dé rouleront les é nements principaux A. France é vé crit: ? Le premier jeudi de mai, je me rendis chez mademoiselle Pré re dont fè l'é tablissement me fut signaléd'assez loin par une enseigne en lettres bleues. Ce bleu me fut un premier indice du caractè de mademoiselle Virginie Pré re, re fè lequel j'eus depuis l'occasion d'é tudier amplement? (France. Le crime de Sylvestre Bonnard). Bien souvent dans la narration l'auteur emploie le procé stylistique qui dé porte le nom de l' én u m ér a t i o n. L'é numé ration consiste àdé composer un tout en diverses parties que l'on é nonce successivement. Elle sert àdé velopper l'idé principale, communique à e l'exposéplus de dynamisme. V. Hugo donne l'é numé ration des verbes qui soulignent la fugacitédes actions de Cosette s'é retrouvé seule dans la forê noire: ? tant e t Elle regarda bien, et elle entendit les bê qui marchaient dans l'herbe, et elle vit distinctement les tes revenants qui remuaient dans les arbres?(V. Hugo. Les Misé rables).

124

Style descriptif La description peut ê utilisé pour des intentions diverses, par exemple, tre e pour pré ciser les circonstances dans lesquelles se dé roulent les actions, pour caracté riser l'é poque et le milieu oùagissent les personnages. Le style descriptif sert à repré senter des qualité des ê ou des objets s tres ainsi que les phé nomè de la nature. La description cherche à produire une nes image dans l'esprit du lecteur, àrepré senter ce que le lecteur ne voit pas. Le style descriptif est employépar l'auteur pour d éc r i r e l a n a t u r e, l e s p a y s a g e s, l e m i l i e u, l e p o r t r a i t p h y s i q u e et m o r a l des personnages. A la diffé rence du style narratif le style descriptif ne peut pas ê tre dynamique. On y trouve des repè res spatiaux qui pré cisent l'emplacement des diffé rents é ments dé lé crits dans l'espace considé , des ré qualifications qui peuvent ê donné par un adjectif, un complé tre es ment de nom, une proposition relative, une comparaison, des verbes de perception qui permettent d'introduire une description, des termes etc. La forme temporelle la plus employé de ce style est l'imparfait. e Voici la description des personnages de la nouvelle de P. Mé rimé ? Colomba? : ? lendemain, un peu avant le retour des chasseurs, miss Nevil, Le revenant d'une promenade au bord de la mer,... remarqua une jeune femme vê de noir, monté sur un cheval de petite taille, mais vigoureux, qui entrait tue e dans la ville. Elle é suivie d'une espè de paysan, àcheval aussi, en veste de tait ce drap brun troué aux coudes, une gourde en bandouliè un pistolet pendant à e re, la ceinture; à la main, un fusil, dont la crosse reposait dans une poche de cuir attaché à l'ar? de la selle; bref, en costume complet de brigand de e on mé lodrame ou de bourgeois corse en voyage?(Mé . Colomba). rimé Il est ànoter que pour cré une image, l'auteur n'a pas toujours recours à er la description. Il peut brosser le portrait moral de son personnage en le faisant

125

agir et parler. C'est ainsi que l'é crivain fait entrer dans la narration le dialogue qui sert àmontrer le caractè du personnage, sa psychologie. re

Dialogue Dans le dialogue on emploie l e d i s c o u r s d i r e c t qui reproduit textuellement les paroles des personnages. L'é crivain se sert du dialogue dans les buts diffé rents: pour faire comprendre l'é d'? d'un personnage, pour tat me mettre en relief certains traits de son caractè pour faire sentir l'atmosphè qui re, re l'entoure, etc. On peut y rencontrer des expressions et des mots de tous les registres de la langue suivant les caractè des protagonistes. res Par exemple, dans le dialogue entre Eugé Grandet et son pè l'auteur nie re donne l'information qui doit ê comprise le plus facilement àl'aide des phrases tre simples qui appartiennent au vocabulaire de tous les jours. ? A-t-on vu pareille fille! Est-ce moi qui suis votre pè Si vous l'avez – re? placé vous en avez un re? , u... – Etais-je libre, oui ou non, d'en faire ce que bon me semblait? Etait-ce à moi? – Mais tu es une enfant! – Majeure?(Balzac. Eugé Grandet). nie Dans ce dialogue nous voyons la force et la fermeté du caractè re d'Eugé et l'avarice extrê de son pè nie me re.

Polylogue Quand il y a plusieurs personnages dans la conversation nous pouvons marquer que c'est un p o l y l o g u e. Ainsi, pour faire sentir mieux l'atmosphè de la rencontre de Colomba et re de son frè P. Mé e introduit le polylogue entre les protagonistes de cette re rimé scè Colomba, son frè Orso et le colonel sir Thomas Nevil. ne: re

126

? Mon frè dit Colomba, vous me pardonnerez si je suis venue sans – re, votre ordre; mais j'ai appris par nos amis que vous é arrivé et c'é pour tiez , tait moi une si grande consolation de vous voir... Orso l'embrassa encore: puis, se tournant vers le colonel: – C'est ma s?ur, dit-il, que je n'aurais jamais reconnue si elle ne s'é tait nommé - Colomba, le colonel sir Thomas Nevil... Colonel, vous voudrez bien e. m'excuser, mais je ne pourrai avoir l'honneur de d? avec vous aujourd'hui... ner Ma soeur... – Eh! où diable voulez-vous d? ner, mon cher? s'é cria le colonel; vous savez bien qu'il n'y a qu'un d? dans cette maudite auberge, et il est pour nous. ner Mademoiselle fera grand plaisir à ma fille de se joindre à nous? (Mé e. rimé Colomba).

Discours direct L'avantage principal du d i s c o u r s d i r e c t est qu'il est plus fidè au le ré qu'il permet de dé el, gager la responsabilité du narrateur et, enfin qu'il peut appara? comme plus vivant ou plus objectif ou plus neutre. tre Le caractè principale de ce type du discours est qu'il se traduit sur le re plan morphosyntaxique par le fait que pronoms et temps se dé finissent par rapport au personnage. Ainsi, les paroles de Fantine dans le roman ? Les misé rables?de V. Hugo sont transmises dans le discours direct: ? Fantine pensa: – Mon enfant n'a plus froid. Je l'ai habillé de mes e cheveux?(Hugo. Les misé rables). Il est à noter qu'il peut exister une rupture stylistique, entre la fa? de on s'exprimer du narrateur et celle du personnage.

127

Discours indirect Le discours indirect est destinéàtransmettre les paroles des personnages dans les propositions subordonné Au moyen de ce type du discours on es. accentue l'attention du lecteur sur la pré sence du narrateur. La caracté ristique de ce type du discours est de donner plus d'importance au narrateur. Dans l'exemple suivant le discours indirect sert àconfirmer le point de vue du narrateur: ? Fantine gagnait trop peu. Ses dettes avaient grossi. Les Thé nardier, mal payé lui é s, crivaient à chaque instant des lettres dont le contenu la dé solait et dont le port la ruinait. Un jour ils lui é crivirent que sa petite Cosette é toute tait nue par le froid qu'il faisait, qu'elle avait besoin d'une jupe de laine, et qu'il fallait au moins que la mè envoy? dix francs pour cela? (Hugo. Les re t misé rables). Il est parfaitement convenu que l'auteur cherche àtransmettre le contenu des paroles parfois en modifiant leur forme.

Discours indirect libre Un des procé s grammaticaux largement répandu dans les ?uvres des dé é crivains ré alistes est l e d i s c o u r s i n d i r e c t l i b r e. Ce dernier ré sulte de la fusion du discours direct et du discours indirect subordonné L'auteur . semble raconter; en ré alité il transmet les pensé et les sentiments de ses es personnages. On peut trouver ce procé dans l'exemple suivant : dé ? domestique, derriè sa chaise, lui nommait tout haut, dans l'oreille, Un re les plats qu'il dé signait du doigt en bé gayant; et sans cesse les yeux d'Emma revenaient d'eux-mê mes sur ce vieil homme à lè vres pendantes, comme sur quelque chose d'extraordinaire et d'auguste. Il avait vé à la Cour et couché cu dans le lit des reines!?(Flaubert. Madame Bovary).La phrase souligné marque e les pensé d'Emma, son admiration envers ce vieillard. es

128

Monologue Le m o n o l o g u e repré sente le discours d'un personnage adresséà l'auditeur ou àlui-mê Il reflè ses sentiments, sert àdé me. te velopper le sujet. Ainsi pour montrer au lecteur les pensé de Nanon, la servante dans la maison es de Grandet, envers la situation dans cette famille Balzac les reproduit sous la forme du monologue. ? – Si j'avais eu un homme à moi, je l'aurais... suivi dans l'enfer. Je l'aurais... quoi... Enfin, j'aurais voulu m'exterminer pour lui; mais... rin. Je mourrai sans savoir ce que c'est que la vie. Croiriez-vous, mamselle, que ce vieux Cornoiller qui est un bon homme tout de mê tourne autour de ma jupe, rapport à me, mes rentes, tout comme ceux qui viennent ici flairer le magot de monsieur en vous faisant la cour? Je vois ? parce que je suis encore fine, quoique je sois grosse a, comme une tour; eh bien, mamselle, ? me fait plaisir, quoique ? ne soye pas de a a l'amour? (Balzac. Eugé Grandet). En choisissant les procé s stylistiques nie dé tels que jeux de mots, comparaison, le lexique familier, les mots du langage familier l'é crivain montre dans cet extrait du monologue que Nanon dans son for inté rieur comprenait bien la ré , qu'elle aimait beaucoup sa jeune ma? alité tresse et compatissait àses souffrances.

Monologue inté rieur Dans le m o n o l o g u e i n t ér i e u r les actions ne sont pas raconté es directement par le personnage, mais àtravers leur ré fraction dans la conscience. Toute intervention du narrateur s'efface au profit d'une plongé directe dans la e conscience du protagoniste. Par exemple, dans le passage ci-dessous l'auteur transmet les sentiments de son personnage, le maire de Verriè sous la forme du monologue res inté rieur:

129

? femme a ré Ma ellement beaucoup de tê se disait, le lendemain à six te! heures du matin, le maire de Verriè res, en descendant à la scie du pè re Sorel. Quoi que je lui aie dit, pour conserver la supé rioritéqui m'appartient, je n'avais pas songéque si je ne prends pas ce petit abbéSorel, qui, dit -on, sait le latin comme un ange, le directeur du dé t, cette ? sans repos, p? me pourrait bien avoir la mê idé que moi et me l'enlever. Avec quel ton de me e suffisance il parlerait du pré cepteur de ses enfants!... Ce pré cepteur, une fois àmoi, portera-t-il la soutane??(Stendhal. Le rouge et le noir).

L'AUTEUR DANS LE TEXTE L'auteur pour exprimer sa propre opinion, son attitude envers tel ou tel personnage peut recourir àla d i g r és s i o n ou àla h ét o r i q u e . question r

Digré ssion Les appré ciations de l'auteur, les phrases où il s'agit de ses propres pensé peuvent ê qualifié de d i g r és s i o n. es tre es On peut trouver ce moyen dans l'exemple suivant : ? Elle avait perdu la honte, elle perdit la coquetterie. Dernier signe. ...?(Hugo. Les Misé rables). Dans la phrase ci-dessous les paroles de l'auteur sont destiné àexprimer es son appré ciation de la lecture de la poé d'amour par les jeunes gens: sie ? Orso choisit le chant de l'Enfer où se trouve l'é pisode de Francesca da Rimini, et se mit à lire, accentuant de son mieux ces sublimes tercets, qui expriment si bien le danger de lire à deux un livre d'amour? (Mé e. rimé Colomba).

Question rhé torique

130

C'est une question posé par l'auter afin de faire ressortir son idé et qui e e n'exige pas de ré ponse. ? l'aide de cette question l'auteur semble faire part au lecteur de ses doutes tout en les mettant en relief. ? Pourquoi Dieu avait-il fait cela? Puisque la nuit est destiné au e sommeil, à l'inconscience, au repos, à l'oubli de tout, pourquoi la rendre plus charmante que le jour, plus douce que les aurores et que les soirs, et pourquoi cet astre lent et sé duisant, plus poé tique que le soleil et qui semblait destiné tant , il est discret, àé clairer des choses trop dé licates et mysté rieuses pour la grande lumiè s'en venait-il faire si transparentes les té bres? re, nè Pourquoi le plus habile des oiseaux chanteurs ne se reposait-il pas comme les autres et se mettait-il à vocaliser dans l'ombre troublante ?? (Maupassant. Claire de lune). G. de Maupassant dans sa nouvelle ? Claire de lune?àl'aide des phrases affirmatives ou né gatives en interrogation cherche à rendre sa pensé e plus expressive.

131


相关文章:
诗朗诵《生活style》
诗朗诵《生活style》_演讲/主持_工作范文_应用文书。搞笑配乐诗朗诵《生活 style》 A:女士们,先生们! B:Ladies and gentlemen! C:内勤、经理、领导们! D:...
江南style歌词中文音译
江南style歌词中文音译_文学研究_人文社科_专业资料。gangnam style psy 偶吧刚囊 style 刚囊 style 那届 len 大萨龙欧银噶叫 gin 姚家 考皮哈加内要舆论阿拉...
DIV的Style常用属性
一、常用属性: 1、Height:设置 DIV 的高度。 2、Width:设置 DIV 的宽度。 例: <div style="width:200px;height:200px;background-color:Bla ck;"> </...
writing style
(and often competing) interpretations to re-examine Note: Interpretation + Evaluation: Critical Review Essays typically combine these processes and styles of ...
Style使用方法
Style使用方法_IT/计算机_专业资料。oracle 学习资料Style 使用方法一.样式表基础 样式表基础 1. 样式表中每一个条目由选择符(selector)和对应的规则组成,选择符...
江南style 歌词及内涵(意思)
。 江南区是汉城的富人区...江南 style 即是江南的范儿...相当于中国十年前的 香港范儿... 仔细听歌曲和看 MV 我们可以知道...主角并不是富人...应该...
Learning, Chinese-Style课文翻译
Learning, Chinese-Style课文翻译_英语学习_外语学习_教育专区。中国式的学习风格 霍华德?加德纳 1987 年春,我和妻子埃伦带着我们 18 个月的儿子本杰明在繁忙的中国...
div style
div style_计算机软件及应用_IT/计算机_专业资料。<div style="height:880px;"> <div class="sn-simple-logo" style="padding:0px;left:50%;top:auto;"...
APA Style
APA Style_英语学习_外语学习_教育专区。APA StyleAPA Style 一、正文之引證西文個人作者以 last name 註記之(如 Dervin) ,中文個人作者以姓名註記之 (如黃...
Android Style使用技巧
如下图,创建一个 styles.xml 文件 编辑其内容,使之如下: <? xml version = "1.0" encoding = "utf-8" ?> < resources > < style name = "small_...
更多相关标签: